Infos, bons plans, recettes et discussions sur les nouveaux modes de consommation

Amendement sur les produits d’origine végétale : notre avis

Amendement sur les produits d’origine végétale : notre avis

Les faits

Jeudi, les députés ont adopté un amendement relatif au projet de loi Agriculture et alimentation, qui vise à interdire l’utilisation de « dénominations associées aux produits d’origine animale » pour commercialiser des produits d’origine végétale. Cela vaut également pour les produits laitiers. Ainsi, bientôt, vous ne verrez plus les termes « steak », « saucisses », « lait » ou encore « yaourt » sur les produits véganes.

Selon le député LREM Jean-Baptiste Moreau, l’utilisation de ces termes constituerait une « pratique commerciale trompeuse » et induirait en erreur les consommateurs. En cas de refus de se conformer à la loi,  les industriels devront payer une amende pouvant s’élever à 300 000 €.

Réactions

Chez nos voisins britanniques, où la population végane représenterait aujourd’hui 3,5 millions de personnes soit 7 % de la population totale, la réaction est partagée. Certains consommateurs se demandent si cette décision ne refléterait pas un sentiment de peur chez les industriels de la viande, qui se voient menacés par l’ampleur que prennent les produits alimentaires véganes. D’autres doutent de ladite confusion des consommateurs mentionnée dans l’amendement.

En effet, comment pourrait-on penser qu’une personne consommant habituellement de la viande puisse se tromper en achetant des saucisses véganes ? Les produits végétaux sont souvent rassemblés dans un même rayon et se trouvent rarement – si ce n’est jamais – à côté de produits à base de viande. Ensuite, ces produits ne laissent généralement pas de doute quant à leur composition végétale, notamment grâce aux labels vegan et/ou végétarien bien visibles sur les emballages.

D’après un article du Nouvel Obs, le député LREM Jean-Baptiste Moreau serait également « éleveur, fils et petit-fils d’éleveur et à la tête d’une exploitation de 130 vaches limousines ». Rien d’étonnant donc à ce qu’il soit le rapporteur de la loi et rédacteur de cet amendement !

Selon le journaliste du Nouvel Obs, Arnaud Gonzague, cet amendement serait une façon d’éloigner les consommateurs des produits végétaux, en les rendant moins familiers. Il relève alors un point important :  l’usage des termes apparentés à la viande ou encore au lait pour dénommer des produits végétaux permettait à ce jour de guider les consommateurs novices en leur proposant une alternative équivalente aux produits alimentaires carnés qu’ils connaissent depuis toujours.

Dans tous les cas, comme l’a evoqué l’association PETA dans un communiqué publié vendredi, ce n’est pas avec un tel amendement que le marché végane perdra de son essor. Il serait donc peut-être temps pour les industriels de la viande de repenser leur activité ?

Sources

https://www.independent.co.uk/news/world/europe/france-ban-vegetarian-vegan-meat-terms-packaging-burgers-steak-bacon-a8315626.html

https://www.nouvelobs.com/planete/20180420.OBS5530/pourquoi-les-lobbies-veulent-que-les-vegans-se-viandent.html

http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/0627/CION-ECO/CE2044.asp



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *